Les Bruxellois et particulièrement les enfants qui sont les plus vulnérables (en plus d’être à hauteur des pots d’échappement) ont le droit de respirer un air sain. Il en va de leur santé, les statistiques en termes de maladies respiratoires infantiles en ville le démontrent. Afin de protéger au maximum les enfants, toutes les mesures nécessaires seront prises, telles qu’une interdiction des voitures diesel, une taxe de circulation plus juste (taxe kilométrique, …)