Nous investirons dans nos écoles techniques et professionnelles de manière à ce qu’elles rejoignent le top des établissements d’enseignement belges. Aujourd’hui, étant donné le nombre trop restreint de ces écoles à Bruxelles, nous n’exploitons pas des talents et ou les voyons partir.