Des bâtiments avec des toitures et des murs végétaux retiennent l’eau de pluie plus longtemps pour la restituer lentement. Ainsi en cas de gros orages ou de lourdes pluies, les risques d’inondations sont réduits. Prenons exemple sur Berlin et légiférons définitivement de sorte que pour tout nouveau bâtiment et pour chaque rénovation, une quantité minimale de m² de toitures vertes et de façades végétales soit prévue