Malheureusement, il y a toujours plus de gens à Bruxelles qui travaillent et qui restent pauvres. Nous attribuons aussi le statut OMNIO aux personnes à qui leur travail ne permet pas de dépasser le seuil de pauvreté. Pour les familles les plus pauvres, il semble que le statut OMNIO tel qu’il existe actuellement ne va pas assez loin. Nous prévoirons donc pour celles-ci un statut OMNIO+, de sorte qu’elles ne doivent plus hésiter à chercher des soins et de l’aide.