Nous souhaitons activer les 260 milliards d’euros d’épargnes privées belges en encouragement fiscalement les gens à investir personnellement dans des entreprises locales auxquelles ils croient. Les entreprises peuvent alors emprunter des montants limités auprès de leur famille, d’amis et de fans. Pour y arriver, les pouvoirs publics mettent en place des incitants fiscaux et, grâce à ces prêts-proxi, les porteurs de projet peuvent réaliser leurs rêves. L’autre effet positif de ce procédé est qu’il ancre localement l’économie.