A l’heure actuelle, les gens qui vivent dans la pauvreté préfèrent souvent aller à l’hôpital plutôt que chez un médecin de famille, parce qu’à l’hôpital ils ne doivent pas payer immédiatement. Cela exerce une pression inutile sur les services d’urgence. En outre, un médecin de famille connaît vos antécédents, et cela lui permet de mieux vous suivre. Nous veillerons à ce que les personnes bénéficiant d’un statut OMNIO ou OMNIO+ puissent être admises à titre gratuit (ou presque) chez le médecin (avec un remboursement de 95 à 100%). Grâce au système du tiers payant, où le patient paie uniquement sa quote-part éventuelle, ils ne devront plus jamais retarder une visite chez le médecin.