Beaucoup de chômeurs bruxellois n’ont encore jamais eu de travail et ont grandi dans une famille où personne ne travaillait. C’est ainsi qu’ils ont parfois une fausse image de ce qu’ils peuvent attendre d’un employeur, ou qu’ils ne mettent pas corectement en avant leurs atouts aux yeux des entreprises où ils pourraient travailler. Il leur manque aussi souvent le soutien de réseaux nécessaires pour les aider à trouver un emploi (personnes ayant connaissance des postes vacants, qui peuvent écrire une lettre de recommandation, …). Nous voulons offrir aux personnes pénalisées par ces faiblesses sociales un trajet sur mesure: nous pensons à l’implication de parrains et de marraines, à des coaches qui peuvent faire jouer leur propre réseau, ou à l’offre de stages, également largement axés sur l’acquisition de compétences sociales … afin que ces personnes puissent quand même, à moyen terme, s’insérer dans un milieu professionnel classique.