Des millions de mégots traînent sur les trottoirs de Bruxelles. Et pourtant, cela va prendre des années avant qu’ils ne se dégradent. Ils empoisonnent le sol là où ils gisent. Leur enlèvement coûte un argent fou car ils restent souvent coincés dans les joints des trottoirs. Il doit être possible de faire autrement. Nous voulons conscientiser les fumeurs via des campagnes de sensibilisation de sorte qu’ils modifient leur manière de se comporter, notamment en utilisant des cendriers de poche. Et les pollueurs indisciplinés seront mis à l’amende.