BRUXELLES AU TRAVAIL

Plus d’un million d’habitants, près de 800.000 emplois, … Bruxelles est le moteur de l’économie belge. Notre capitale est aussi le lieu où nos écoles et universités redessinent le futur du travail, où des Bruxellois créatifs créent de nouveaux jobs et où des groupes de voisins inventent une économie à l’échelle de leur quartier. C’est malheureusement aussi une ville où l’on déplore des centaines de milliers de chômeurs, une pauvreté structurelle et un nombre élevé de jeunes trop peu qualifiés.

A partir de la fin novembre 2016, nous voulons être à votre écoute : quelles sont vos recettes pour booster l’économie bruxelloise, pour donner un job intéressant et agréable à tous les bruxellois ? Comment faire pour donner l’occasion à chacun de déterminer son avenir et celui de sa ville?

Vous trouverez sur cette page un certain nombre de propositions relatives à l’économie et au monde du travail, propositions soumises aux Bruxellois. Le vote en ligne est à présent clôturé. Vous pouvez cependant toujours liker/disliker les propositions, mais votre avis n’aura plus d’influence sur la liste sur laquelle Ecolo et Groen ont commencé à travailler. Le 27 avril 2017 aura lieu l’event #Samensemble, lors duquel les résultats de « Bruxelles au travail » seront présentés.

BRUXELLES, CAPITALE DE L’ECONOMIE VERTE

Nous voulons que Bruxelles joue un rôle d’avant-garde en matière d’économie verte. Cela passe par des exigences propres en matière de produits éco-responsables mais aussi par la stimulation d’un tissu industriel verdurisé et renouvelé. Nous imaginons un système dans lequel les autorités publiques concluent des « Green Deals » avec les entreprises et les organisations bruxelloises, favorisant leur accès au financement tout en stimulant l’innovation et le développement d’initiatives « vertes ». La Région montrerait également l’exemple en s’investissant totalement pour une véritable économie circulaire dans laquelle les déchets deviennent des ressources.

OFFRONS DU TRAVAIL À BRUXELLES

Bruxelles est confrontée à un chômage structurel : 100.000 chômeurs, parmi lesquels beaucoup de personnes peu qualifiées, alors que l’offre d’emploi vise principalement des profils très qualifiés. Nombre de nos habitants sont d’origine étrangère sont trop souvent confronté à la discrimintation dans leur quête d’emploi. Quant aux gens qui ont un emploi, ils souffrent souvent d’un travail difficile et d’une pression élevée, causant des maladies professionnelles fréquentes . De plus, Bruxelles compte beaucoup de chômeurs de longue durée: en 2015, 63% des chômeurs étaient depuis plus de 24 mois sans emploi. Ces différents éléments rendent le défi de l’emploi d’autant plus grand. Comment, dans un tel contexte, pouvons-nous offrir du travail à Bruxelles et aux Bruxellois? Nous devons chercher de nouvelles manières de créer de l’emploi, de maintenir la durabilité de l’emploi, et de mener une lutte efficace contre la discrimination.

BRUXELLES, VILLE PRODUCTIVE

Nous ne voulons pas que Bruxelles soit uniquement une villes de services, nous voulons qu’elle soit aussi une ville de production.

Nous sommes en effet convaincus que la production de marchandises au sein de la ville offre beaucoup d’avantages : un débouché commercial direct, des coûts de logistique qui peuvent souvent être limités, beaucoup de travailleurs potentiels et de contacts possibles avec d’autres producteurs, tout comme une énorme créativité qui peut s’avérer enrichissante…

BRUXELLES, SHARING CITY

Nous faisons de Bruxelles une « Sharing City ». Les voitures qui restent à l’arrêt une grande partie de la journée, des matériaux de bricolage qui restent dans la cave à prendre la poussière, des milliers de personnes qui jettent chaque jour de la nourriture parce qu’ils n’en arrivaient pas seul au bout, des entrepreneurs débutants qui ne trouvent pas d’espaces de bureaux abordables alors qu’il y a des dizaines de bâtiments vacants… Tout cela génère beaucoup de gaspillage : il est donc possible de mieux faire. Dans une grande ville où les gens vivent à proximité les uns des autres, on doit pouvoir organiser plus efficacement le partage, l’échange, la production et la consommation durables. C’est ce que nous voulons encourager et faciliter, en élimant les obstacles (pratiques et législatifs).

A VOTRE TOUR …

Nous serions ravi d’entendre vos idées. Elles seront collectées et mises en forme. Nous contribuerons ainsi, ensemble, à construire une ville verte, saine, solidaire et une société plus juste.