Nous voulons plus de projets d’agriculture urbaine à Bruxelles. Nous voulons ainsi apprendre aux (jeunes) Bruxellois comment est produite la nourriture qu’ils mangent, nous nous assurons que la distance du champ à l’assiette soit la plus courte possible, nous préservons l’espace vert existant et la création de nouveaux (par ex. utilisation des toits d’entreprises). Le gouvernement veillera à ce que les études et les conseils nécessaires soient mis sur pied afin de garantir la qualité de la nourriture. Nous créons également une plate-forme pour mettre les agriculteurs urbains en contact avec les propriétaires de terrains qui peuvent être utilisés (temporairement ou définitivement). – Une proposition de C. Philippart